Comédien
Brief info

C'est à Napoléon qu'il doit sa vocation. Daniel a sept ans quand il reste bouche bée devant les expressions exacerbées des acteurs du film d'Abel Gance.
Quelques années plus tard, ce Schaerbeekois obtient le Premier Prix d'Art Dramatique du
Conservatoire Royal de Bruxelles et décroche son premier rôle dans « Le Dîner de Mademoiselle Justine » de la Comtesse de Ségur au Rideau de Bruxelles.
Il a aujourd'hui, après 30 ans de carrière, plus de cent cinquante pièces et plusieurs
films à son actif.
Il a joué notamment dans « Britannicus » de Jean Racine, « Le Dîner de Cons » de Francis Veber, « Le Malade Imaginaire » de Molière, « Hygiène de l’Assassin » d’Amélie Nothomb, « Devinez qui ? » d’après le célèbre roman policier « Dix Petits Nègres » d’Agatha Christie, « Drôle de Couple » de Neil Simon, « Un Amour qui ne finit pas » d’André Roussin, « L’Emmerdeur » de Francis Veber, « Amitiés sincères » de Stephan Archinard et François Prévôt-Leygonie et, récemment, dans « Le Noir te va si bien » de Jean Marsan d’après Saül O’Hara. Aussi, il a joué dans « Bossemans et Coppenolle » de Paul Van Stalle et Joris d’Hanswyck au Théâtre Royal des Galeries.
A côté de son rôle de comédien, il est également metteur en scène : « Ladies Night » de Sinclair et Mc Laren, « Pièce montée » de Pierre Palmade, « Un grand Cri d’Amour » de Josiane Balasko, les comédies musicales « La Mélodie du Bonheur » ou encore « Evita » mises en scène avec Jack Cooper dans le cadre du Festival Bruxellons! dont il est co-directeur. Il arrive très souvent qu’il porte la double casquette. C’était le cas notamment avec « Les Palmes de Monsieur Schutz » de Jean-Noël Fenwick.
Il a aussi été un Monsieur Loyal au Cirque de Moscou.
Dans tous les genres, dans tous les styles et dans de nombreux théâtres.
Il revendique la diversité et redoute les étiquettes bien qu'il mesure parfaitement la
popularité que lui ont apportée les grands rôles comiques que sont les Beulemans, les
Bossemans ou le Monsieur Pignon du « Dîner de Cons ».
"J'aime la sincérité et la rigueur du travail du clown" se plaît-il à répéter pour bien
souligner que la comédie, le comique, l'humour se construisent sur les bases de la
tragédie avec beaucoup de sérieux et de discipline.
Et il lui en faut de la discipline à ce bosseur infatigable pour mener de front sa carrière
de comédien, son rôle de metteur en scène et son statut de producteur.
Et n'oublions pas son rôle de père qui est pour lui le plus important.
Vous avez pu le voir récemment dans la dernière série belge à succès « Ennemi Public », dans la comédie musicale « My Fair Lady ».
Vous aurez l’occasion de le retrouver à la mise en scène de la prochaine comédie musicale du Festival Bruxellons!, « Blood Brothers ».

Artizz © 2021. All rights reserved.